lundi 19 novembre 2012

Digression à propos de catholicisme intégriste

Il paraît que c'est rétrograde d'être choquée par le meurtre de religieuses. Il faut trouver cela gai et joyeux. Il paraît que la mort des un.e.s doit réjouir les autres (voir le 13e com' de mon précédent billet où je me fais traiter de réac). A propos de "gai" ou plutôt gay, le suis très choquée par ce qui s'est passé pour les Femen et Caroline Fourest en marge de la manifestion d'extrême droite contre le mariage gay.


Je suis non seulement choquée mais sidérée. Ceci est la preuve que nous avons bien nos salafistes en France, ils s'appellent "membres de l'Institut Civitas".  

Sur cette vidéo Caroline Fourest se fait frapper au sol à coups de pied par des opposants au mariage homosexuel ! C'est cela le message d'amour et de paix de l'Église catholique ?
Le blog Droite(s) extrême(s) du Monde mentionne la composition du cortège qui a défilé dimanche: «Le défilé de Civitas "contre l'homofolie" s'est ainsi résumé à une grande réunion des familles de l'extrême droite. De l'Action Française au Mouvement national républicain (MNR, ex-formation de Bruno Mégret) en passant parle Parti de la France de Carl Lang, le Renouveau Français, de la Renaissance catholique, l'Alliance Royaliste ou encore de quelques militants du GUD. L'on remarquait aussi le chanteur du groupe de rock Hotel Stella, membre du Bloc identitaire. Il y avait aussi un petit cortège d'une vingtaine de personnes des Jeunesses nationalistes qui détonaient fortement, avec leur look skinhead, du reste des manifestants.»
L'Institut Civitas, qui bénéficie du "conseil doctrinal" de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie-X (catholiques intégristes, fidèles à l'enseignement de Mgr Marcel Lefebvre), revendique 1.200 adhérents et un réseau de sympathisants d'environ 100.000 personnes.
Il faut savoir que la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie-X n'est pas loin d'être une sorte d'église réformée schismatique qui va jusqu'à nommer des évêques et des prêtres en son sein sans l'aval du Vatican.
Cela ne fait pas autant de bruit que l'église de Luther en a fait au XVIe siècle mais nous avons là une sorte de nouvelle religion en germination qui à l'inverse du "libéral" luthéranisme favorable au mariage des prêtres, entre autres, souhaite un retour à un catholicisme bien dur et bien obscurantiste qui doit sans doute puiser ses idées chez l'ancienne inquisition espagnole.

Soyons vigilant.e.s.

Les salafistes prônent un retour aux sources fondamentales que sont le Coran et le prophète, en éliminant tout le travail historique des théologiens et des spécialistes de la jurisprudence islamique dans l’histoire, mais également les codifications modernes, l’institut CIVITAS est une œuvre de reconquête politique et sociale visant à rechristianiser la France. Des néo-missionnaires en quelque sorte.  Ou des colons. Il faut dire que le nouveau directeur fut à bonne école. De son nom Alain Escada, il résume son parcours ainsi : "Né à Bruxelles, c'est là que j'ai commencé à militer. J'ai eu le privilège, très jeune, d'être formé par le lieutenant-général Emile Janssens, dernier commandant en chef de l'armée coloniale belge, (...).

Et même sans leurs extrêmes pour l'exprimer par les coups et si possible par le sang, les musulmans, les catholiques (et les juifs certainement aussi) sont tous trois solidaires pour s'opposer au mariage gay. Voir ici ce qu'il en est des musulmans.

Pour sourire quand même un tout petit peu de toute cette affaire, je recommande la vidéo de mauvaise herbe avec Sophie Aram parlant du mariage pour tous.

38 commentaires:

  1. Se faire traiter de réac quand on défend la vie , quelle qu'elle soit et sans regarder la couleur religieuse ou politique c'est bien dans l'ère du temps
    J'ai même relevé les paroles d'un curé qui dit que la France fait pire que les nazis à propos du mariage gay!
    http://www.rue89.com/2012/11/19/avec-le-mariage-gay-la-france-fait-pire-que-les-nazis-selon-un-cure-237177
    Faire peur , toujours faire peur. Pour un homme d'église c'est plutôt inquiétant.
    Quant à ce pauvre troll qui vous a traitée ainsi il n'a comme unique préoccupation que sa petite personne et de faire un bon mot...sans intérêt.
    Triste sire qui ressemble à beaucoup de nos concitoyens qui défendent un camp contre un autre , qui se réjouissent un jour des morts israéliens ou palestiniens mais qui pleurent le lendemain à chaudes larmes sur les morts "de leur camp".
    Triste période où on préfère la guerre, les insultes , le mépris et les coups à la vie donc à l'égalité pour tou(te)s à vivre paisiblement ce qu'il a envie sans que des vieux relents machistes ou religieux ( les deux étant souvent mêlés) viennent lui dicter ses sentiments ou ses idées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OUi, j'ai du mettre le doigt sur quelque chose. Vu le commentaire ci-dessous, je dirais que tant que je cite le "bétail" qui s'est laissé mener à l'abattoir, pas de problème. Le fait que j'ai cité des femmes qui ont mis radicalement fin à l'abattage, ça ne fait plus rire certain (sauf qu'ils font semblant d'en rire pour faire les malins).

      Supprimer
  2. @ coup de grisou,

    Quand on défend la vie, vous dites???

    Verbatim:"Heureusement, la très courageuse Charlotte Corday (dont je recommande la biographie chez Les Femmes dans l'Histoire), à l'instar de Judith tuant le tyran Holopherne, Yaël tuant le capitaine Sisra, Tomyris tuant le tyran Cyrus, Ildico tuant le tyran Attila, et d'autres femmes héroïques tuant des monstres sanglants, se sacrifiera pour tuer le tyran Marat sauvant ainsi de nombreuses vies humaines. Mais l'his story ne la présente pas ainsi, bien sûr."

    Ce serait pas une petite apologie de l'assassinat, ça? Genre tuer = se sacrifier = sauver de nombreuses vies. Ben voyons.

    L'assassinat comme mode de justice. Mouarf!

    Euterpe fait l'apologie de ce qu'elle dénonce: on ne peut pas se scandaliser de l'exécution des religieuses d'un côté, et se réjouir d'une exécution de baignoire de l'autre. Ou bien alors on est de parti pris, mais dans ce cas, on ne parle plus de justice. On milite.

    Bon, et puis Euterpe est égocentrique: elle n'était pas seule visée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Judith,Yaël,Tomyris,Ildico et Corday ont tué des génocidaires.
      Les Carmélites n'ont jamais assassiné personne.
      Vous saisissez la différence ou pas ?

      Supprimer
    2. @ Tshock
      Euterpe explique et ne fait pas l'apologie de l'assassinat comme vous le prétendez . Elle parle des luttes pour la vie ou plutôt pour la survie et celle des femmes vous avez apparemment beaucoup de mal à les comprendre.

      Je ne connais pas suffisamment l'histoire de ces femmes , je n'ai pas cette prétention ni d'ailleurs celle de donner des leçons de justice à qui que ce soit mais ces femmes avaient certainement le même but que celui de Jean Moulin et de bien d'autres (des allemands aussi d'ailleurs) que de se débarrasser d'un tyran sanguinaire , au péril de leur vie , faut-il le souligner
      Sinon il fallait donc laisser Hitler aller jusqu'au bout de sa "solution finale"?
      Ce contre quoi je m'insurge c'est contre le massacre d'innocents ou d'otages ou encore de leur justification ,sous couvert d'une cause à défendre, bien à l'abri dans nos pays occidentaux derrière nos ordinateurs
      Et dans ce cas précis Euterpe a raison , ces religieuses n'étaient pas des dangers pour l'humanité. Au nom de quoi devaient-elles être sacrifiées?
      Ce contre quoi je m'insurge aussi c'est contre des individus comme vous qui arrivez sur un blog ,la bouche en coeur et le mépris au coin des lèvres sans avoir pris le soin d'en comprendre le fil conducteur , juste pour montrer que VOus , vous êtes le meilleur . Le plus égocentrique des deux n'est donc pas celle que vous désignez.




      Supprimer
    3. Merci coup de grisou. On dirait qu'aujourd'hui les hommes qui ont tué pour sauver des vies humaines restent bien perçus mais les femmes, ouhlala !...
      Les allemands qui ont cherché à tuer Hitler, ce sont, entre autres, Johann Georg Elser,un ébéniste qui décide d'assassiner Hitler en 1933 après l’invasion de la Pologne, pour éviter « qu’on ne verse encore plus de sang », malheureusement Hitler part 13 mn plus tôt que prévu de la brasserie munichoise où Elser a posé sa bombe, et puis en 1944 Claus von Stauffenberg dont une rue porte le nom et dont le buste orne le mémorial du dernier attentat contre Hitler qui a malheureusement lui aussi échoué.

      Supprimer
    4. Encore un type qui met criminels et victimes sur le meme plan, et qui vient nous expliquer qu'assassiner des femmes innocentes et procéder au meurtre d'un tueur sanguinaire pour le mettre hors d'état de nuire, c'est la meme chose. D'un point de vue moral et humain, tous ceux qui laissent les criminels commettre leurs atrocités sont complices et coupables de non-assistance a personnes en danger. En tuant Marat, Charlotte Corday défendait légitimement des milliers de gens.
      Défendre la vie, c'est défendre celle des pesonnes innocentes, pas celle des tueurs.

      Supprimer
  3. @ coup de grisou,

    Le fil conducteur ou la ligne séparatrice?

    Euterpe a une approche séparatrice qui met en opposition, de façon complètement indépassable d'ailleurs, deux camps: les hommes et les femmes.

    C'est beaucoup plus une logique militante que de protection de la vie (au sens humaniste de l'expression) ce qui au demeurant est son droit le plus strict.

    je note cependant et avec intérêt que vous rectifiez votre position.

    Au com 1 vous parliez de défense de la vie:

    "Se faire traiter de réac quand on défend la vie , quelle qu'elle soit et sans regarder la couleur religieuse ou politique c'est bien dans l'ère du temps"

    Au com 2, vous parlez dorénavant de "lutte pour la survie" :

    "Euterpe explique et ne fait pas l'apologie de l'assassinat comme vous le prétendez . Elle parle des luttes pour la vie ou plutôt pour la survie et celle des femmes vous avez apparemment beaucoup de mal à les comprendre."

    Avez vous remarqué que vous êtes passée d'un concept assez altruiste et essentiellement autodéfensif (défendre la vie) à un concept beaucoup plus individualiste et beaucoup plus agressif (lutter pour la survie) en l'espace de quelques heures?

    Marrant, non?

    Et il y a quand même une grosse différence entre l'altruisme et le struggle for life.

    Ce que je veux dire, c'est que c'est VOTRE vision d'Euterpe, pas la mienne. Comme vous pouvez le constater, cette vision glisse assez facilement d'un concept à un autre. Dans votre esprit, Euterpe n'est donc pas univoque.

    @ Euterpe,

    La glorification des héros et héroïnes relèvent, comme vous le remarquez fort bien vous-même, de la guerre, de la résistance à l'oppression, de la révolution.

    Vous remarquerez que c'est vous qui faites spontanément l'association. Ce n'est pas moi qui détourne votre propos.

    Je ne voulais pas dire autre chose. Sous couvert d'un humanisme de façade, vous postulez une théorie de l'affrontement du monde. Moi, ça me va, une fois que c'est dit et bien compris.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bon ? Dénoncer la Terreur sous la Révolution francaise, c'est méchant ? Enfin je veux dire c'est "postuler une théorie de l'affrontement du monde" (sic) ?
      (J'essaie de ne pas rire).

      Ce qui est étonnant c'est qu'il puisse encore y avoir des hommes qui me comprennent et me défendent alors que je sépare vilainement "de façon complètement indépassable" "deux camps: les hommes et les femmes." Je vous en cite un au hasard, j'espère que son nom vous dira quelque chose : coup de grisou.

      Supprimer
    2. @tschok : Ce sont les hommes qui, en instituant le patriarcat, ont séparé et opposé hommes et femmes. Ce sont eux qui ont décrété que la femme était un etre inférieur, dépourvue d'ame et d'intelligence, mauvaise, dangereuse et née pour etre souffre-douleur et esclave de l'homme. Et ce sont les femmes, qui depuis des millenaires, subissent tout au long de leur vie injustices, humiliations, exclusions, violences absolument barbares par le simple fait d'etre nées femmes.
      Le post de tschok est typique de ce renversement de situation : pour lui, ce ne sont pas ceux qui exercent la violence misogyne qui sont contre les femmes, mais ce sont celles qui la subissent et/ou la dénoncent qui opposent hommes et femmes !

      Supprimer
    3. Merci Sylphe, c'est tout à fait juste !

      Supprimer
    4. @ Sylphe,

      Je ne sais de quoi mes posts sont typiques. Vous savez, en pérégrinant sur les blogs, je m'en suis entendu dire un peu de toutes les couleurs.

      En ce moment, je suis sur un blog de philosophie animé par un catho qui s'appelle Philarête (qui est sympa comme tout. Là bas, j'essaye de défendre le mariage homo et je vous garantis que si les discussions sont courtoises, c'est quand même pas de la tarte.

      (Si vous voulez me prêter un peu de soutien, ou tout simplement apporter un autre point de vue, n'hésitez surtout pas)

      Avant, sur un autre blog, de cathos plus purs et durs, si j'ose dire (koz toujours), j'avais soutenu la cause de l'euthanasie active. Pas facile... D'ailleurs, c'est bien simple, je me suis fait éjecter.

      J'ai exploré un peu la facho sphère des gravos avec un blog qui s'appelle "I like your style". Avant de me faire censurer, j'ai pu dire deux trois trucs. Ils étaient comme on les aime: pro flic à mort, fanas des armes à feu, obsédés par la détestation absolue de tout ce qui vient de la gauche,cyniques, arrogants, etc. Un vrai poème.

      De temps en temps, je fais un petit tour du côté des néo réacs (les pro Richard Millet ou Renaud Camus). C'est pas triste non plus.

      Je ne compte plus le nombre de fois où j'ai été assimilé, typiquement comme vous dites, à un bien pensant, ou à ceci, cela ou blabla.

      Là-dessus, je débarque ici, et que vois-je? Le même genre de structures mentales binaires qui coupent l'univers en deux, sauf que cette fois c'est plus du discours masculin avec des grosses burnes, mais féminin.

      Alors, évidemment, je trouve ça curieux. Mais, ne m'en faites pas dire plus que je n'en dis.

      Ah, au fait, un truc que j'ai remarqué chez les réacs, c'est leur inconséquence sémantique.

      Un néo-réac est quelqu'un capable de faire l'apologie d'un tueur comme Breivik, dans un contexte bien précis qui n'a absolument rien de tendre (pour eux, les sociaux démocrates, les journalistes et d'une façon générale tous ceux qui sont à leurs yeux des bien pensants, sont les complices de l'invasion de l'Europe occidentale et chrétienne par les forces obscures de l'islamisation et ce dont ils parlent, c'est de flinguer ces traitres) et après vous avoir dit ça, vous affirmer que vous avez mal compris, qu'ils n'ont pas dit ce qu'ils ont dit, que c'était ironique, etc.

      Ils ont toutes une panoplie de raisons qui leur permet de se poser en victimes de la bien pensance de l'interlocuteur, qui ose leur faire remarquer qu'ils tiennent un discours assez violent, en définitive.

      Or, je retrouve le même genre d'inconséquence sémantique dans le discours de notre hôte et de certains intervenants.

      Pour moi, quand on dit "Heureusement, la très courageuse Charlotte Corday (dont je recommande la biographie chez Les Femmes dans l'Histoire), à l'instar de Judith tuant le tyran Holopherne, Yaël tuant le capitaine Sisra, Tomyris tuant le tyran Cyrus, Ildico tuant le tyran Attila, et d'autres femmes héroïques tuant des monstres sanglants, se sacrifiera pour tuer le tyran Marat sauvant ainsi de nombreuses vies humaines. Mais l'his story ne la présente pas ainsi, bien sûr." on reproduit trait pour trait le discours des néo réacs, mais dans un autre paradigme.

      Si le discours d'Euterpe est structurellement proche de celui d'un Millet ou d'un Renaud Camus, j'y peux rien.

      Maintenant, je vais sans doute affiner l'analyse et voir ce que son discours a de spécifique à son paradigme. Et, sans doute, trouver des différences significatives.

      Ne vous inquiétez pas, vous aurez encore l'occasion de me prendre pour un con.

      Supprimer
    5. Bon, je ne vais pas me répéter dix fois, il est inutile de chercher a expliquer a quelqu'un qui ne souhaite pas comprendre. Je pense que l'analogie que vous établissez entre Corday et Breivik, ou entre Euterpe et Richard Millet releve bien plus de la mauvaise foi que de l'imbécilité.
      Le seul qui a un discours violent ici c'est vous, en trouvant "vachement marrant" la décapitation de seize religieuses innocentes (cf billet précédent), et traitant de réacs celles qui osent dénoncer les violences misogynes.

      Supprimer
    6. au troll qui se fait appeler tshok: c'est l'histoire d'un mec qui vient le bec enfariné sur les blogs traiter les gens de réacs et comme il se fait virer à chaque fois (oh ben ça alors !), cela le confirme dans l'idée qu'ils sont réacs....

      Non ce n'est pas con, c'est couille.

      C'est pourquoi, je suggère que vous alliez continuer vos couilleries ailleurs.

      Supprimer
  4. Je crois que certains lecteurs de passage ne comprennent pas le propos du blog d'Euterpe : déterrer des femmes des oublis injustes de l'Histoire écrite par les hommes pour leur plus grande gloire. Les femmes font aussi l'histoire : elles peuvent être du "mauvais côté", être mauvaises et méchantes, être stupides, (ils ne manque pas de méchants et stupides hommes illustres dans l'histoire : Napoléon, Hitler, Staline, Néron, Attila... dont les exploits s'y étalent), ce n'est pas une raison pour les effacer de l'histoire humaine. Euterpe n'est pas dans l'apologie ni la réhabilitation, ni le jugement, mais dans la sortie de l'oubli. Un oubli injuste. Et les femmes incontournables et valeureuses, elles, sont vilipendées. Injustice toujours.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Hypathie. J'ai d'ailleurs trouvé un excellent texte du XVIe siècle dans lequel une femme explique que quoi que l'on fasse, on a toujours tort aux yeux des hommes quand on est une femme. Il pourrait être d'aujourd'hui.
      Je le retranscrirai bientôt.

      Supprimer
  5. je m'en tiendrai au sujet du billet, je suis consternée par le peu de réactions devant ce tabassage répugnant de ces femmes par ces nervis d'extreme droite. Et c'est même pire que ça, aujourd'hui le torchon racoleur qu'est le hufingtonpost ose ce titre orienté : "les femen ont-elles attaqué des enfants?" ce faisant les relais serviles des manoeuvres d'intoxication de civitas, inutile d'ajouter que le parti pris de de cette daube de journal est claire:la majorité de mes commentaires insistant sur les liens de civitas avec des groupes d'extreme droite tel que le GUD et j'en passe ne passent pas la modération, de même que ceux qui expriment mon étonnement que la vue de seins nus puisse être pour ces gens là plus traumatisante pour leurs enfants que le spectacle d'une bande de lâches tabassant à coup de lattes dans la gueule une femme à terre.Quand bien-sûr les commentaires de ceux et celles qui incriminent les Femen sont largement publiés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi je suis consternée. J'ai regardé les infos sur arte hier dont le lien était fourni par Caroline Fourest et j'ai pu voir comment on est passé super vite fait sur les tabassages honteux qui ont eu lieu dans cette manif. Il paraissait plus important de présenter le dernier livre (un chef-d'oeuvre littéraire sans doute rempli de "ils m'emmerdent ces connards" et autres "j'en ai ras le cul, un style poétique insurpassable comme dirait l'autre) de Raymond Domenech que de parler d'un sujet aussi grave.
      Par contre pour le Hufpost c'est bizarre parce qu'il y a un article de Caroline Fourest elle-même dedans ! http://www.huffingtonpost.fr/caroline-fourest/agression-fourest-civitas_b_2157028.html

      Supprimer
    2. Je saute peut-être un peu vite à la théorie du complot mais Anne Sinclair n'est-elle pas à la tête du Huff ? Si je me rappelle bien les femens n'avaient pas été tendres avec DSK.

      Supprimer
    3. @ mauvaise herbe,

      Ce qu'ont fait les militantes de Femen était très courageux et relevait de ce qu'on appelle militairement la mission de sacrifice: entrer dans la sphère de contact seulement visuel avec les fachocathos de Civitas ne pouvait que produire ce genre de résultat.

      Si on leur accorde le bénéfice de la lucidité et de la conscience, et je pense qu'on le peut, on doit croire qu'elles savaient qu'elles allaient s'en prendre plein la gueule pour pas un rond, qu'elles n'ont pas fait ça par pur désir de provoc' à deux balles, mais pour montrer de quoi ces types sont capables.

      Sur le plan médiatique, ce sacrifice ne s'est pas révélé très payant... Du moins pour l'instant. En attendant, Civitas a beau jeu de crier à la provocation et a annoncé son intention de porter plainte contre les Femen.

      Alors, la stratégie est bonne d'après vous?


      @ Euterpe,

      Le militantisme est un combat, il faut bien le comprendre.

      Très clairement, cette catégorie particulière d'opposants au mariage homo que sont les types de Civitas préfère cogner à toute autre réaction, il n'y a aucune surprise là-dessus et il n'y en aura jamais aucune. Se mesurer à eux implique de passer en mode combat.

      Car ils ne sont pas comme vous, qui avez visiblement du mal à assumer votre côté militant: eux, ils assument complètement. Et ils sont déjà prêt à recommencer, sans aucun état d'âme.

      Ne voyez dans ce que je dis aucune agressivité, mais le contenu "réac meuf" de votre blog, parfois rigolo, est juste décalé.

      Faire des kilos sur les carmélites qui montent à l'échafaud, c'est comme vous voulez, mais se mettre au sambo serait peut être plus avisé, vu la ligne de votre blog.

      Je dis ça, je dis rien.

      Supprimer
    4. Mais tschok, le mansplainer, qu'ai-je donc à faire de vos leçons ?
      "Le militantisme est un combat, il faut bien le comprendre." ah oui ? Sans compter que : "le trollisme est une maladie, il faut bien le comprendre". Alors faites-vous soigner.

      Supprimer
    5. Mais, Euterpe, un autre post voyons. Sur les mansplainers, of course.

      Ralalala, faut tout vous expliquer (à vous les femmes).

      (je le fais bien?)

      Supprimer
    6. Ce qui vous gêne c'est toujours la même chose, vous le dites dans votre commentaire : "Faire des kilos sur les carmélites qui montent à l'échafaud,"

      Je suis sortie des sentiers battus (mais à part cela c'est moi qui suis réac) en n'applaudissant pas la mort des 16 Carmélites de Compiègne, pour satisfaire la tyrannie de la mâlitude pendant la Révolution, comme tout un chacun(e) doit le faire (applaudir), n'est-ce pas ? Voilà ce qui vous a fait sortir de votre trou noir stomacal pour venir vous étaler comme du vomi ici.

      Supprimer
  6. @ Euterpe,

    oups!

    Au temps pour moi (pour coup de grisou).

    Bon, et c'est tout?

    Je m'attendais à une réponse un peu plus intellectuelle.

    @ Hypathie,

    Je crois que j'ai saisi le concept. C'est plutôt le discours qui va avec qui donne une impression d'ambivalence à la lecture de l'ensemble du blog: militant d'un coté, historicisant de l'autre.

    Il y a une partie du discours qui se veut quasi scientifique (citation des sources, approche historique, recherche de photos, citations, etc) et une autre partie qui donne dans le discours d'opinion de façon très subjective.

    Mélange assez déroutant, mais curieux. Dans... l'ère du temps?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La subjectivité, moi je la vois dans l'histoire écrite par les hommes en effaçant les femmes. Effacer les femmes, c'est donner une image de l'histoire qui donne à penser que seuls les hommes sont capables d'écrire, de s'exprimer, de réfléchir, de faire des découvertes, d'inventer, de peindre, de faire de la musique, de faire la guerre, de faire la paix, de faire tout ce que l'on peut faire quand on a un cerveau et des mains.
      Quand j'étais petite, on m'a assuré que jamais aucune femme n'avait écrit d'opéra. Or c'est faux. Plusieurs femmes ont écrit des opéras, la première au XVIe siècle. On ment donc aux gens au point qu'ils ne savent RIEN de ce qu'on fait les femmes.
      Même aujourd'hui.
      Tout le temps.
      C'est cela la vraie "subjectivité".

      Supprimer
  7. PS à coup de grisou: je me suis permis de reprendre "l'ère du temps", expression que je trouve jolie.

    RépondreSupprimer
  8. Le XXI siecle semble etre le retour en force de la religion dans la sphere publique et politique, et le blaspheme est en passe de devenir un délit. Sous couvert de tolérance des croyances religieuses, des croyants veulent imposer les dogmes religieux aux populations en meme temps qu'ils en interdisent la critique.
    On pourrait croire que l'humanité progresse au fil des siecles, pourtant j'ai de plus en plus le sentiment que l'entrée dans le troisieme millenaire est synonyme de recul et d'obscurantisme, quand je constate entre autres la régression de la condition féminine et le retour en force des religions.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est très inquiétant pour nous, femmes.
      Malheureusement, à ce qu'il me semble la France, est la plus exposée (pour le moment). Ce qui s'est passé avec cette manif ne me paraît guère possible à Berlin où l'extrême-droite est très contrôlée.
      De plus le sexisme finirait par paraître inexistant ici en comparaison avec ce qui se passe en France. Et puis la Fraternité Pie X est francaise. Sauf qu'elle semble aussi implantée ene Bavière et en Autriche qui sont des régions fortement cathos.
      D'autre part le mariage homo fait régulièrement l'objet d'un vote. Donc les gens patientent jusqu'à ce que le vote obtienne la majorité des voix (c'est la CSU qui bloque (parti catho)) par contre le mariage des transexuels est autorisé.

      Supprimer
  9. Euterpe,

    en tout cas, sans vouloir maintenant
    émettre d'opinion personnelle
    (Euh ... juste en passant .. allez Caroline Fourest !!),

    bel article clair et informatif !


    RépondreSupprimer
  10. Tschok,

    Si comme vous je reste admirative devant le courage de ces militantes (d'ailleurs la lâcheté de la bande de minables qui a tabassé ces femmes est au moins proportionnelle, aucun ne prendrait un tel risque), je dois avouer que je ne suis pas toujours certaine de bien comprendre leur stratégie donc vous répondre sur ce point m'est difficile et par sure d'avoir très envie de disserter sur le sujet en l'occurrence, de même que je reste assez critique vis à vis de nombre des positions défendues par Fourest (je n'ai notamment toujours pas digéré ses déclarations concernant l'affaire Cantat), mon soutien cependant dans ce contexte particulier est absolument inconditionnel!


    pour répondre à "anonyme":

    "Je saute peut-être un peu vite à la théorie du complot mais Anne Sinclair n'est-elle pas à la tête du Huff ? Si je me rappelle bien les femens n'avaient pas été tendres avec DSK."

    A mon avis il y a de ça oui


    Euterpe,


    "Par contre pour le Hufpost c'est bizarre parce qu'il y a un article de Caroline Fourest elle-même dedans"


    Oui ils ont d'abord relayé comme tout le monde l'info, Fourest était la première à témoigner, mais tu as lu les commentaires ???
    N'oublie pas que la modération fonctionne à plein régime là bas.
    Peu de journaux en ligne ont en revanche relayé la campagne de contre feu de Civitas
    En même temps tu ne dois pas être si surprise tu as déjà lu les commentaires sous les articles consacrés à DSK ?
    Plus de 90% sont à décharge

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui en effet les commentaires m'ont effarée. Et pour ce qui est de DSK, là, il faut dire que tout le web est infesté. La fan-club a pignon sur rue et les (considérés comme) râleurs/euses sont soigneusement caché(e)s + éloigné(e)s "circulez il n'y a rien à voir", genre.
      C'est l'URSS.
      Par contre, je ne savais pas que Caroline Fourest avait pris le parti de Cantat lors de l'affaire du même nom !

      Pour ce qui est de la stratégie des Femen, c'est simple : elle manifeste comme on manifeste dans les pays est-européens avec des déguisements, des mises en scène et des petites agressions ludiques genre tarte à la crème. Les manifs ont une part de carnaval qui sert à marquer les esprits par des images (= communication non-verbale). D'autre part la nudité est plus associée à la nature sauvage dans le nord. Les médias ne s'y sont pas trompés qui les ont appelées "amazones". Je les vois aussi comme cela personnellement.

      Supprimer
    2. @ mauvaise herbe,

      Admiration. C'est le premier mot d'une chaîne: admiration-respect-confiance.

      C'est effectivement ce que j'éprouve. Pour ces femmes.

      Vous sentez la même chose, sauf que la confiance a du mal à venir. Vous exprimez de la méfiance (contre le Huff et Fourest).

      J'ai rien à dire par rapport à cela.

      Est ce que vous me permettez de vous faire confiance? Cette permission, que vous pouvez me refuser, elle est lourde de conséquences.

      Est ce que vous me permettez de vous faire confiance?

      Supprimer
  11. Le pbme d'un mainsplainer c'est qu'il squatte l'espace (physique, sonore, écrit ..) alors même que nous somme ici sur un blog qui veut redonner de la visibilité aux femmes...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci elihah, c'est trop vrai. Les prochains coms bourrés de mansplaining, je les vire. D'ailleurs j'en ai déjà supprimé un sur le post précédent.

      Supprimer
  12. Merci Euterpe , merci Elilah,
    Ici au moins on apprend des choses!
    "mainsplainer , mainsplaining" , je ne connaissais pas le terme et je viens juste de comprendre son vrai sens avec cet exemple flagrant .
    Je ne savais pas qu'on les appelait ainsi ,les technocrates de la pensée, les chevaliers blancs de la morale dominante, les "détourneurs" des combats ( surtout celui des femmes), les inverseurs de définitions , les squatteurs , les parasites (et non des saprophytes), les "tartineurs" de blogs et surtout les "indispensables" de la réflexion , présents sur tous les fronts, les maîtres de la pensée qui vous démontrent qu'à côté d'eux vous êtes tou(te)s petit(e)s!
    En un mot les meilleurs d'entre nous , les plus logiques , les plus scientifiques , les plus justes , les plus cohérents.
    Mais si vous n'êtes pas d'accord ou si vous allez un peu trop loin pour eux dans vos combats alors vous faites alors définitivement partie des "néo-réacs"
    Tout un art en effet! Je me demande d'ailleurs pourquoi ils ne tiennent pas de blogs eux-mêmes?
    PS: Je signale d'ailleurs à cet esprit brillant que "l'ère du temps" n'était pas une erreur , c'est une expression que j'ai trouvée sympa dans un blog écolo (il faudra d'ailleurs que je vérifie s'il n'est pas lui aussi "néo-réac")

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a un bon article sur le sujet ici : http://cafaitgenre.org/2012/07/14/bingo-feministe-et-mansplaining/

      Citation :

      Le mansplaining ne désigne bien sûr pas seulement un homme qui explique; de nombreux hommes parviennent tous les jours à expliquer des choses sans insulter en quoi que ce soit ceux/celles qui les écoutent.

      Le mansplaining, c’est quand un mec vous dit à vous, une femme, comment faire quelque chose que vous savez déjà faire, ou pourquoi vous avez tort tort à propos de quelque chose quand vous avez en fait raison, ou vous parle de « faits » divers et inexacts à propos d’un sujet que vous maîtrisez un milliard de fois mieux que lui.

      Des points bonus s’il vous explique que vous avez tort de dire que quelque chose est sexiste!

      Pensez aux hommes que vous connaissez. Est-ce que l’un d’eux fait preuve de ce mélange divin de privilège et d’ignorance conduisant à des explications condescendantes, inexactes, délivrées avec la conviction inébranlable qu’il a raison (…) parce qu’il est l’homme dans cette conversation?

      Ce mec-là est un mansplainer.

      (fin de citation)

      C'est vrai que le coup du néo-réac, fallait y penser. On a à faire à un petit génie, ici ! Un néo-Enstein ?

      Supprimer
    2. Merci pour le lien . C'est en effet très bien expliqué! Mais le pire c'est que ces tristes sires ça ne les a pas soignés. Ils en rajoutent des couches dans les commentaires!
      Il y a des jours où on n'est pas très fiers d'appartenir au "genre" masculin :)

      Supprimer