jeudi 1 août 2013

Il y a dix ans, Marie Trintignant...

....mourait sous les coups de celui qui, prétendument, l'aimait. C'était le 1er août 2003.
marie trintignant colette 2.jpg

Marie Trintignant était-elle plus grande ou plus petite que son assassin ?



img

 Je me pose cette importante question car il paraît que "les chercheurs" chiantifiques ont fait une découverte sensationnelle : les femmes qui regardent les hommes de haut sont pratiquement mortes. Ce n'est qu'une question de jours et si elles n'ont pas déjà le cancer c'est qu'il viendra demain.

Elles ont le culot de voir les hommes de cette manière désavantageuse pour eux :
Plongée
Légende originale : "La plongée rapetisse le sujet, le déforme".

 
Normal que le cancer les choisissent (les hommes grands, eux, sont naturellement protégés, c'est bien connu, par la sainte Testostérone priez pour nous, Amen)
Tandis que les femmes qui ne peuvent voir que les hommes d'en bas (exemple, photo ci-dessous empruntée ici) sont sauvées!!!! Elles ne mouront pas prématurément.
C'est chiantifiquement prouvé par de grands chiantifiques et la presse qui ne diffuse que des informations sérieuses, nous en a immédiatement informé.e.s pour que nous ne mourrions pas idiotes, c'est important.
Cela méritait donc d'être dit.



Pour me donner plus d'autorité, j'ai décidé que maintenant je me ferais prendre en photo uniquement en contre plongée.
"Pour me donner plus d'autorité, j'ai décidé que maintenant je me ferais prendre en photo uniquement en contre plongée".

Vous êtes averties, les grandes : à partir de maintenant, les petites vont se moquer de vous et vous les regarderez avec haine. Pendant ce temps la mâlitude continuera à tout casser en se faisant passer pour des supermen.

Pour plus de littérature sur le sujet, je vous renvoie au billet de Sandrine et à celui d'Emelire.

Marie Trintignant mesurait 168 cm. Bertrand Cantat mesure 190 cm. Si l'inverse avait été vrai, elle ne serait peut-être pas morte.
Conclusion : grandes femmes que les hommes ne peuvent pas tuer parce qu'ils leur manquent des centimètres, vous êtes maudites, la nature vous tuera. C'est bien connu que la nature est l'amie de la mâlitude (mais pas l'inverse).

Petites femmes, vous pouvez à tout instant être tuées par l'homme qui vous aime, c'est plus smart.


Et pour celleux qui douteraient encore du machisme ambiant, je voulais ajouter un billet de Sable du temps mais je n'arrive plus à accéder à son blog, alors ce sera pour plus tard. En attendant, je vous recommande celui-ci qui n'est pas non plus piqué des vers !  

38 commentaires:

  1. Je me demande où ces "fameux "scientifiques ont pu trouver de telles inepties.
    Tiens j'ai des sujets pour eux , comme par exemple la relation entre les cravates bleues et les d'hémorroïdes ou la longueur des doigts de pieds et la procréation d'un enfant mâle.
    C'est une science qui n'en est pas une, on peut tout prouver et son contraire, il suffit de ne retenir que les statistiques qui les arrangent . Cet ersatz d'étude a certainement du être réalisé par des hommes grands ou qui se considèrent comme tels.

    Pour sable du temps peut-être parlez-vous "de l'intérêt des terrases" ?
    http://sabledutemps.canalblog.com/archives/2013/07/23/27694236.html#comments

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La religion a fabriqué ses mythes et légendes (mysogynes), la science fabrique les siennes. Comme quoi, l'objectivité reste un vain mot et la science n'est pas logée à meilleure enseigne que l'empirisme dans ce domaine.
      La science = comment prouver que les hommes sont des supermen avec, pour moitié (et +), le fric de la contribuablesse, main dans la main avec les médias qui appartiennent eux-mêmes à toutes sortes de "möchtegern" supermen en forme de variantes warholiennes de Vladimir Poutine genre.
      Oui, je sais quel lien mène au blog de Sable du temps, merci coupde grisou ! :) Le problème c'est que si je clique dessus, j'ai droit à une fenêtre m'expliquant que je ne peux provisoirement pas y avoir accès.

      Supprimer
  2. Marie Trintignant croyait avoir rencontré l'homme de sa vie, elle avait rencontré l'homme de sa mort.

    RépondreSupprimer
  3. Encore une étude à la mords-moi-le-noeud ! Ils ont du faire un nuage de points et en trouver deux côte à côte : grande et cancer. Le problème avec les nuages de points (statistiques), c'est qu'il y a des proximités aberrantes non corrélées qu'il faut savoir ignorer ! http://fr.wikipedia.org/wiki/Nuage_de_points
    Sauf quand on a un message type assommoir culturel à faire passer, bien sûr ! Une grande femme : sacrilège, bordL !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si l'étude s'est faite à partir de nuages de points alors là, c'est vraiment du foutage de gueule à la puissance 1000. Mais pour le plan assommoir, il y a certitude à 100 %, à mon avis ! :(

      Pour celleux que ça intéresse, il y a là un article sur le sujet M.T., 10 ans après son meurtre, que je trouve agréable de lire au jourd'hui : http://www.a-jv.fr/on-peut-tres-bien-se-passer-du-talent-de-bertrand-cantat/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=on-peut-tres-bien-se-passer-du-talent-de-bertrand-cantat

      Supprimer
  4. C'est là: http://sabledutemps.canalblog.com/archives/2013/07/23/27694236.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, mais ça bugue ! Warum ? I don't know.

      Supprimer
  5. hou là là merci Euterpe de me prévenir ! je suis donc étant donné ma taille de grande bringue, de grande sauterelle ( et j'en ai entendu bien d'autres encore ! ) en danger de mort ! ! ! morte de rire c'est sûr - à défaut de crabe, enfin pour le quart d'heure !- Le fric dépensé pour cette intéressante et édifiante "étude " aurait servi plus intelligemment ailleurs ! J'aurais adoré être interviewée par ce genre d'hurluberlu, il n'aurait pas été déçu du voyage !!!
    Quant à Marie Trintignant, sa petite taille l'a peut-être prémunie du cancer ( ! ) mai sa fragilité, sa féminité n'ont pas fait le poids face à la bestialité.
    Merci pour le lien.
    Amicalement
    la grande sable !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Le fric dépensé pour cette intéressante et édifiante "étude " aurait servi plus intelligemment ailleurs" : oui, par exemple, dans le domaine de notre santé féminine qui, par ailleurs, ne préoccupe guère ces messieurs nombrilistes grandophobes (au contraire puisqu'il veut notre peau) !

      J'ai un petit souci quand je veux aller sur ton blog. Mais c'est provisoire, j'espère (c'est indiqué en tout cas comme tel dans un fenêtre).

      Supprimer
    2. Canalblog est très facétieux, ces jours-ci c'est galère !
      Merci à toi, ainsi qu'à Coup de grisou et AlexC

      Supprimer
  6. 4 années de prison, pour une vie :( Scandaleux !

    La violence conjugale est en augmentation, les femmes sont assassinées et pas de lois correctes pour les protéger.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. S'il pouvait au moins raser les murs, mais, tout au contraire, il se montre partout où il peut ! Pas étonnant, alors, que les hommes violents se sentent légitimés.

      Supprimer
    2. Sacré Bertrand, qui dormait, pas gêné d'avoir frappé à mort Marie Trintignant agonisante dansla pièce à coté .Tarif: 4 ans
      En janvier 2012, Kristina Rady (la mère de ses enfants) se pendait dans une maison du quartier Nansouty à Bordeaux tandis que le sombre héros ....dormait dans la pièce à coté: circulez, y a rien à voir!
      Et cet encouillé va sortir un album bientôt.
      Je ne lui retire pas le droit de se réinsérer, mais il pourrait au moins fermer sa gueule.

      Supprimer
    3. pour info:
      "Kristina Rady, 41 ans, d'origine hongroise - son vrai nom est Krisztina Rady-Cantat -, avait été découverte sans vie par son fils Milo âgé de 12 ans, dimanche 10 janvier, en début d'après-midi, alors qu'il regagnait le domicile familial. Elle s'est suicidée par pendaison au premier étage de la maison, tandis que Bertrand dormait au rez-de-chaussée."
      source: journal Sud-ouest 10 janvier 2010

      Supprimer
    4. Tiens, la coincidence est intéressante : M.T. et K.R. sont toutes deux mortes à l'âge de 41 ans.... l'une tuée, l'autre poussée à se tuer.
      L'avocat de Cantat s'est également suicidé.
      C'est curieux ce suicide !
      En 2003, j'avais lu que Cantat a discuté des heures avec le frère de Marie Trintignant dans la pièce à côté de celle où il l'avait couchée blessée et sans connaissance, le nez pissant le sang, dans un lit comme si elle s'était couchée normalement et qu'elle dormait. Il a raconté qu'il croyait qu'elle dormait par terre quand il l'a ramassée. L'idée qu'elle était dans le coma n'a pas effleuré cet imbécile qui venait de lui taper sur la gueule comme un sourd avec sa carrure de géant d'1,90 m au garrot. Il faut vraiment être abruti ou menteur. Je penche assez pour la 2e alternative.
      Les types violents trouvent toujours moyen de se faire passer pour des victimes.
      Donc il joue le type qui tombe des nues.
      Je parie n'importe quoi qu'il ne dormait pas non plus quand la mère de ses enfants s'est pendue.
      Si une femme est assez folle aujourd'hui pour tomber dans ses bras, on n'a pas fini de retrouver ce sinistre personnage en première page entre les sorties de ses "indispensables" disques.

      Supprimer
  7. Alors....un article publié dans le journal "El Mundo" http://www.elmundo.es/elmundosalud/2011/07/21/oncologia/1311257727.html

    Il dit que cette observation, qui n'était pas du tout le but de l'étude mais est apparue après avoir étudié les cancers chez des femmes pendant 10 ans; sur 1,3 millions de femmes. 97.376 cancers. C'est là qu'ils ont relevé une très légère augmentation, avec la taille, des risques de cancers: rectal colon, seins et mélanomes malins.

    Sous la photo de l'article, cette phrase: Les résultats de l'étude sur les femmes peuvent être extrapolés aux hommes.

    Cherchez l’erreur!!!!





    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Colo ! :)
      "Les résultats de l'étude sur les femmes peuvent être extrapolés aux hommes" : Ah bon, alors pourquoi ne pas parler directement des hommes ? Ou des hommes et des femmes et non pas des femmes uniquement ?
      À la fin de l'article qu'a lu Sandrine d'A dire d'elles, il est écrit : "L’étude n’a pas établi une certaine taille à partir de laquelle le risque de cancer commence à augmenter, relève le docteur Kabat tout en soulignant que ce risque reste faible. "Il est important de souligner que l’âge, le tabagisme, le surpoids et certains autres facteurs de risque jouent un rôle considérablement plus grand", souligne le chercheur".
      Sandrine fait alors remarquer que le fameux docteur dit qu'il y a risque plus élevé, mais comme négligeable et vraiment pas très important. Formidable ! La taille serait un facteur de risque qui passeraient derrière plein d'autres mais il faut le monter en épingle, le relayer dans les médias sous forme d'articles et désigner exclusivement les femmes comme menacées ?
      Si ce n'est pas de l'assommoir, ça, comme dit Hypathie, je ne sais pas ce que c'est !

      Supprimer
    2. Un lien vers la page wikipedia correspondant à l'étude initiale (en anglais):
      http://en.wikipedia.org/wiki/Women's_Health_Initiative

      D'après l'article, cette étude a été faite sur des femmes uniquement pour compenser le fait qu'il y avait eu trop d'études centrées sur les hommes.

      Supprimer
    3. Merci Castor. Pour moi, une étude faite "sur" les femmes n'est pas une étude faite "pour" les femmes comme ce qui se passe quant il s'agit des hommes.
      Une étude qui aurait un quelconque intérêt pour les femmes, ce n'est pas de prétendre aux désavantages d'une catégorie de femmes par rapport à des caractéristiques innées puisqu'un.e grand.e ne peut pas se rapetisser. C'est donc une étude stupide, sexiste et anxiogène même pas en relation avec les femmes uniquement puisqu'il s'avérerait que les hommes ne seraient pas protégés du cancer des grand.e.s par leur bite.
      Une recherche qui serait intéressante serait par exemple sur la maladie dite de l'épaule gelée qui semble ne toucher que les femmes, raison pour laquelle on ne se foule pas pour l'étudier.
      S'il s'agissait du vagin gelé, ce serait tou de suite autre chose !

      Supprimer
  8. 10 ans... j‘étais à son enterrement, et rien n'a changé...
    Pour les pseudos résultats sur la corrélation taille-cancer, et surtout la comm faite dessus, rions aussi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu étais à son enterrement ? Cela devait être poignant ! Je n'aurais pas supporter, je crois. Une mort violente, c'est insupportable, je trouve.

      J'ai lu des commentaires par ci par là sur le web à propos des 10 ans écoulés, en effet, il y a toujours, et depuis tout ce temps, des fans de Cantat pour venir plaider sa cause en le comparant à Céline.

      Je ne vois pas le rapport mais eux le voient.

      Pour la corrélation taille/cancer, je dirais que Cantat est salement exposé, alors !

      Supprimer
    2. C'était ... vibrant. L'émotion des proches et l'indignation générale palpable.
      Des gens qui marchaient/sautaient sur les tombes pour se rapprocher.
      A titre perso, cet enterrement me montrait aussi l'impuissance face à cette violence massive et légitimée par le contexte social. Et comme je dis, 10 ans plus tard, rien n'a changé, les propos des pro Cantat, qui donc a au moins 2 mortes à son 'actif' (sans compter celles qui auront subi son 'charisme' te que nous ignorons),leurs propos, donc, le montrent tous les jours, et pas que les leurs.

      Supprimer
    3. Merci pour ce compte-rendu. Elle était en train de jouer le rôle d'une grande femme quand la vie lui a été retirée. Une femme dont j'ai aimé lire les oeuvres quand j'étais petite... C'était comme si on avait tué deux femmes. Ce genre de double meurtre est tellement caractéristique de l'ultramachisme (le testoterrorisme) !
      Mais "bonne" nouvelle quand même, il paraît que l'assassin va être de nouveau traduit en justice :
      http://www.youtube.com/watch?v=iCpEP9zDiBk&feature=youtu.be

      Supprimer
  9. Dix ans déjà, merci de nous faire penser à Marie Trintignant. A toutes les M. T. mortes terrifiées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai été si choquée il y a dix ans que je n'ai guère eu de difficulté à m'en souvenir, malheureusement. Depuis, il y a eu la mort de Reeva Steenkamp... et son assassin reprend ses activités, lui aussi, maintenant, comme si de rien n'était. La vie des femmes ne vaut décidément pas cher. À peine plus cher que la vie des papillons.

      Supprimer
  10. Comparer Cantat à Céline ne me serait jamais venu à l'idée. A la mort de Marie Trintignant je me suis demandé ce que je ferais si on me tuait mes filles et petites filles. Je n'ai toujours pas de réponse. Et je me pose toujours la question aujourd'hui. Nous nous avons supprimé la peine de mort. Des hommes comme Cantat ou Fourniret eux ne l'ont pas supprimée. Dans quelques jours c'est "l'anniversaire" d'Hiroshima et Nagazaki. Je vais aller me promener dans la forêt parce que je vais finir par me foutre le moral à zéro ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Des hommes comme Cantat ou Fourniret eux ne l'ont pas supprimée" = bien vu !

      Il est vrai qu'il ne se passe pas grand chose de gai. Voir les assassins se faire applaudir sur des podium pendant que des innocentes fauchées en pleine vie sont couchées sous la terre, ce n'est guère encourageant.

      Supprimer
  11. Cette affaire est tout simplement INIQUE.
    La justice française nous fait honte.
    Je n'en dirai pas plus tellement tout cela est IGNOBLE.
    Le monde du spectacle est décidément bien bas, bien noir, bien sale.
    Tout cela demeure HIDEUX.
    Une question cependant : qui favorise le retour de cet odieux malfrat ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je partage complètement votre colère. Fa#. Et je me demande aussi tout le temps comment ce ramsasis de pourris font pour avoir autant de protecteurs, mécènes, larbins hauts placés depuis les hommes politiques aux juges en passant par la presse prêts à leur dérouler le tapis rouge toujours et partout.
      Plus il sont indignes et plus ils sont honorés.
      C'est à n'y rien comprendre.

      Supprimer
  12. En tous les cas, ce Cantat, n'a pas eu le privilège de venir se faire applaudir chez nous! Il devait faire partie d'une pièce de Wajdi Mouawad au Théâtre du Nouveau Monde en 2011, et la population s'est fortement opposée à sa présence, au point où il fut exclu de la production. Point barre! Et si géniale soit sa musique, je me refuse à entendre tout nouveau son (et même ancien) venant de lui.

    Peu importe dans quel état il était, ce qu'il a fait est pour moi impardonnable. Et je suis contente que les québécois se soient levés contre sa présence sur nos scènes! Gnan!

    En ce qui concerne l'étude chiantifique, du haut de mes 175cm, je les envoie paître au niveau des paquerettes!

    Merci Euterpe pour ton travail de vigile, pour entretenir la mémoire de ces femmes injustement traitées et oubliées.

    ;¬)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Lucrecia Bloggia ! Enchantée d'apprendre une telle nouvelle !:¬) Ah si seulement la France pouvait ressembler un peu plus au Québec ! (Pas seulement la France d'ailleurs).
      Cette sacralisation forcenée de "l'art" comme si, à la limite, les "artistes" ne seraient pas des êtres humains comme les autres, est complètement délirante sur le vieux continent et atteint des sommets quand ces prétendus "grands" artistes sont nés avec une bite (par exemple, s'ils s'en étaient fait greffer une entre temps, déjà, ce ne serait pas pareil).

      Supprimer
  13. La justice des hommes est à l’image des hommes: imparfaite. Porter un jugement sur la justice c’est un peu comme porter un jugement sur une bouteille de sangria à moitié vide ou à moitié pleine. Je prends quand même le risque de porter un jugement: il me semble que la justice d’aujourd’hui c’est mieux qu’avant. Les viols, les violences faites aux femmes et aux enfants, les crimes sexuels sont me semble-t-il plus jugés qu’autrefois. Je me l’explique par un plus grand nombre de femmes dans les gendarmeries, les commissariats de police, les palais de Justice qu’avant. Sur un plan plus général le TPI ça n’existait pas quand j’étais enfant. Il me semble que c’est en progrès. Enfin sur les trente dernières années il y a eu en Italie, en France, en Espagne des juges - femmes ou hommes - qui n’ont pas hésité à s’attaquer à de grosses affaires. En Italie au péril de leur vie. En France et en Espagne au péril de leur carrière et de leur vie privée. Ont-ils reçu un soutien populaire? Ont-ils reçu le soutien des autorités civiles, politiques, militaires, morales, religieuses? Je n’ai pas lu tous les livres d ‘Eva Joly mais j’ai aimé ceux que j’ai lus. Voir lien suivant:

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Eva_Joly

    J’aime bien aussi ce qu’écrit Eric de Montgolfier:

    http://www.lepoint.fr/invites-du-point/eric-de-montgolfier/eric-de-montgolfier-les-gens-du-voyage-boucs-emissaires-des-bien-pensants-04-08-2013-1711235_1451.php

    RépondreSupprimer
  14. Je ne sais pas si à Vilnius c'est comme en France et si Cantat a été jugé par des juges et des jurés? Sa femme avait témoigné en sa faveur. Elle s'est suicidée depuis. Ils ont deux enfants. Voir lien suivant:

    http://www.fil-info-france.com/actualites-monde/bertrand_cantat.htm

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il y a un progrès certain au niveau de l'exercice de la justice, vous avez raison. Néanmoins elle reste loin du sens du mot "justice" pour encore énormément de cas. Elle est beaucoup trop accaparée par des hommes et des femmes aux idées complètement phallocentrées avec des réflexes machistes inhumains. De ce point de vue là on n'est pas encore sorti.e.s des ténèbres.
      Je vais allée faire un tour sur vos liens, merci ! ;)

      Oui, la femme de Cantat est passée du déni le plus fanatique de sa violence au désespoir le plus total. Cet homme doit être vraiment horrible.

      Supprimer
  15. Peut-être qu'elle l'a fait pour leurs enfants, pour qu'ils n'aient pas un père en prison à vie?

    RépondreSupprimer
  16. Cantat, à suivre:

    http://www.voici.fr/news-people/actu-people/une-avocate-veut-poursuivre-bertrand-cantat-en-justice-pour-la-mort-de-son-ex-500598#xtor=EPR-205

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela m'étonnerait beaucoup. Elle l'a fait parce qu'elle n'en pouvait plus. On peut tuer quelqu'une en la poussant au suicide, c'est plus discret et du coup elle est encore plus coupable de sa propre mort aux yeux du monde.

      Supprimer