dimanche 7 avril 2013

Gesina ter Borch, peintresse et dessinatrice humoristique


Gesina ter Borch (1631-1690) a l'air d'avoir été une rigolote d'après les dessins et peintures que j'ai trouvés d'elle mais de là à pouvoir restituer chaque légende ou raconter sa vie, (j'ai juste cru comprendre qu'elle est née à Zwolle en Oberjissel dans un milieu d'artistes et qu'elle a commencé par faire de la calligraphie avant de se tourner vers l'aquarelle et la peinture) je suis bien en peine de le faire étant donné que je ne comprends que très très approximativement le néerlandais.

Là on a un homme armé d'un tisonnier se battant avec une femme armée d'une pantoufle. Voilà une scène de "genre" qui mérite bien son nom ! Et que dire de l'étonnante scène des petites filles déféquants en pleine rue sous l'oeil indigné d'un bourgeois de passage (à moins qu'il n'ait lui-même déféqué et ne soit en train de remettre ses braies) ?

Het leven getekend. De Gouden Eeuw van Gesina ter Borch
  Combat de coqs dans la rue Sassen à Zwolle, 1655
File:Children relieve themselves, by Gesina ter Borch.jpg



 Detail uit "Drinkende vrouw en slapende man". Gesina heeft model gestaan voor deze vrouw = cette peinture est un détail, Drinkende vrouw : femme buvant. Gesina est son propre modèle (si j'ai bien compris).

Ajout du 9.4 : en fait, le portrait à l'huile est du père de Gesina ter Broch. Il utilisait sa femme comme modèle et on la trouve représentée dans presque tous ses tableaux.

7 commentaires:

  1. c'était une époque où les pays bas et Flandres étaient très partagés : le début de la démocratie mais un puritanisme absolu, un rigorisme protestant mais un tolérance et un accueil envers les juifs , un catholicisme acharné pour les autres, je trouve que les tableaux ici racontent bien cela humour et satire dans scènes croquées, une femme qui pourrait être la mère de Daumier

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais c'était aussi une période prospère et joyeuse. Beaucoup de peintures de ce temps sont gaies et impertinentes. Les protestant.e.s étaient (sont) tolérant.e.s parce qu'ils avaient/ont subi une intolérance effroyable et puis les gens n'étaient pas ultrapudiques comme au 19e siècle et au début du 20e. Mais c'est vrai que l'on sent fortement les contrastes du siècle et du pays dans ces aquarelles. Le genre satirique était pas mal présent dans la peinture mais ce qui est original ici c'est qu'il ne s'agit pas d'huiles et puis ce point de vu féminin qui nous manque tout le temps dans la peinture classique que nous connaissons puisque les femmes artistes sont invisibilisées. On voit que des hommes n'auraient pas peint cela ou ne l'auraient pas peint comme cela. C'est typiquement un regard de femme et c'est cela qui fait plaisir, je trouve.
      Oui, il y a du Daumier là-dedans, tout à fait !

      Supprimer
  2. C'est très frais, et si elle se portraiture elle-même dans ses scènes de genre, on reconnaît son petit nez retroussé dans les visages d'enfants et surtout dans le premier tableau, c'est frappant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est ce que font souvent les artistes qui représentent des gens,Quelque part c'est toujours elleux qu'illes représentent. Ce n'est pas conscient c'est juste parce qu'illes sont elleux et pas quelqu'un.e d'autre.
      Du coup on ne peut pas douter de la maternité des dessins !;)

      Supprimer
  3. Amusants, ces dessins ! J'ai cherché la toile entière de Gerard ter Borch (Femme buvant et homme dormant), mais ne l'ai pas trouvée. C'était son père, pas son mari, et elle avait aussi un demi-frère du même nom.
    C'était la plus douée des enfants du peintre, mais elle ne connut qu'une célébrité locale, d'après cet article, par ailleurs fort élogieux :
    http://www.wieiswieinoverijssel.nl/details2.asp?Id=160

    RépondreSupprimer
  4. Oui c'est un peu le sort des humoristes et des caricaturistes, on ne leur prête pas grande valeur (à part à Daumier). Le comique est toujours un peu regardé comme un sous-genre, malheureusement.
    Le tableau entier de Gerard ter Borch est là si tu veux le voir : http://www.handgemalt24.de/media/images/product/popup/Trinkende-Frau-mit-einem-schlafenden-Soldaten-von-Gerard-ter-Borch-11833.jpg
    (je vais l'ajouter en lien à mon ajout).
    Merci pour ton lien, c'est justement celui sur lequel j'ai prélevé le détail de la peinture + essayé de déchiffrer la biographie de Gesina !

    RépondreSupprimer
  5. Ah et puis merci beaucoup pour les infos et traductions ! :)
    (J'ai corrigé pour le père).

    RépondreSupprimer