dimanche 6 janvier 2013

Qui sont les Leftblogueuses ?

Des femmes manifestent devant le parlement, à Québec, pour dénoncer la violence faite aux femmes, le 16 mai 2002.

Je suis interrogée à propos des blogs politiques de la sphère des Leftblogueu(r)se.s  afin de citer les blogonistes femmes que je fréquente si j'ai bien compris la demande de Rosaelle, blogoniste politique dont le blog au parfum de tartiflette m'attire (;¬)) (maintenant que je sais où tu vis Rosa, je te dissocie mal de mes souvenirs de Haute-Savoie ! :)).

Je vais faire un peu succinct parce qu'il me faut tout faire un peu vite ce mois-ci et dans l'urgence (ai beaucoup de pain sur la planche) alors sans doute vais-je en oublier.

Comme la chose que j'aime le plus c'est vagabonder, c'est à dire me promener au hasard et observer le monde, une des raisons pour laquelle je milite pour empêcher que l'on enferme, voile, viole et esclavagise les femmes car voilà des choses qui excluent formellement le vagabondage et ce n'est pas, entre autres, Taslima Nasreen (empêchée d'aller où elle veut par une fatwa) qui va me contredire, je me promène donc de ci de là sur le web comme dans la vie réelle.

La politique qui se résume aujourd'hui à commenter les "informations" (que l'on veut bien nous donner) m'a toujours intéressée et comme j'aime bien les humoristes, je m'arrête assez naturellement sur les blogs qui ont tendance à transformer l'actualité des médias en rigolade. Alors mis à part rosaelle dont j'ai parlé plus haut, je retiens en premier lieu celles qui font de la politique et de l'humour même si je ne partage pas obligatoirement leurs opinions. Il y a d'abord Isabelle B. dite Iboux dont l'ironie détachée accroche gentiment la lectrice en vadrouille, Trublyonne qui cherche des rimes en "aise" pour rimer avec deux mille treize, Princesse 101 qui n'est pas forcément une blogoniste politique mais qui a quelques billets rigolos à son actif, Klaire fait Grrr qui a l'originalité d'allier politique, humour et graphisme même si son humour est parfois machiste, malheureusement.

 Moins gaie même souvent franchement morose mais pas moins politique : cultive ton jardin qui reste assez discrète dans son coin mais pas dénuée de clairvoyance et une certaine Coralie qui semble se donner la peine de parler des femmes qui traînent dans les médias sans que ce soit pour les railler.

Pour finir, Elooooody chez qui je suis souvent parce qu'elle allie à la fois politique, humour et....féminisme, un indispensable de la politique !

Mais celles qui font officiellement partie de l'association des Leftblogs sont 10 femmes, je crois : elooooody, rosaelle, isabelle B., CC, Océane, Mrs. Clooney, annieday, aurelinfo, trublyonne, engagée, sur... 4 fois plus d'hommes, environ.
(je n'ai pas le temps de faire le calcul).

Rectification : il n'y a que 6 Leftblogueuses sur 40 Leftblogs : Trublyonne, Mrs Clooney, Corinne Morel Darleux, Elooooody, CC (Cycee), Marie Engagée ! On est loin de la parité !

63 commentaires:

  1. Merci!
    Mais je ne suis pas dans les Leftblogs, ils ne me l'ont pas proposés. Je suis totalement indépendante même si je les connais un peu mieux que d'autres blogosphères...
    Je vais continuer la description des blogs de femmes engagées, grâce à ce billet!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Donc cela fait une de moins...
      Mon but est de montrer que les blogs de filles en politique sont moins visibles que les autres, pour quelles raisons...on est au moins d'accord sur une, c'est à dire que si tu prends la pseudo-réacosphère raciste nationaliste, c'est encore plus flagrant puisque je n'en connais que trois, dont une sur un blog collaboratif...que certains accordent moins de crédit en politique selon le genre de celle qui écrit (pas tous, comme Juan qui est le parfait contre-exemple!), alors qu'en qualité, de quelque bord républicain et pas nauséabond que l'on soit, on fait la pige. C'est ce que dit bab dans son article dont j'ai eu la primeure, et que tu peux voir sur son blog, et c'est ce que mon compagnon m'a aussi fait remarquer. Il y a très peu de blogs de femmes qui traitent de la politique qui sont de mauvaise qualité. Biz

      Supprimer
    2. C'est tout à ton honneur et c'est pour cela que je joue le jeu ! Et puis non seulement certains accordent plus ou moins de crédit en politique selon le genre du/de la blogoniste qui écrit mais en plus les détracteurs/trices deviennent des bêtes féroces quand il s'agit de dézinguer une femme ! J'espère que tu as suivi qu'une charte est en préparation. J'ai d'ailleurs fait part à qui de droit (par mail) du traitement que d'aucun t'a fait subir pour apporter des clauses en conséquence.
      Bise à toi :)

      Supprimer
    3. Oui, j'ai suivi, et faire un groupe basé sur ces principes, quelles que soient la couleur politique et même si on est des leftblogs, ce serait encore plus sympa et marquant, je l'ai dit à Denis et relayé dans mon dernier billet

      Supprimer
    4. Ah oui, c'est une bonne idée !

      Supprimer
  2. @euterpe : ce serait bien que tu mettes des boutons de partage sosu tes billets, ça aiderait les amis !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas comment on fait ! :(

      Supprimer
    2. mise en page: tu vas sur "messages du blog" clique sur "modifier"+ "configurer les messages"+ coche "afficher les boutons de partage".

      Supprimer
  3. Sympa le billet ! Je partage. Je ne fréquente pas trop les blogs politiques mais je connais Elooooody par Twitter. Je vais aller voir chez toutes. Ebuzzing n'a plus aucun intérêt, je ne regarde même plus. Le classement Wikio était déjà incompréhensible, et là c'est pire. Les femmes sont aussi présentes sur la blogosphère (au moins ce sont les blogs que je fréquente assidûment, donc biais) mais comme d'hab, il n'y a que les paroles des hommes qui vaille. On connaît la chanson.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, les blogueurs mâles sont massivement invités à s'exprimer dans les tribunes de la presse en ligne même s'ils n'ont rien à dire de spécial (surtout s'ils n'ont rien à dire de spécial, d'ailleurs). Il s'agit de mettre le néantesque en valeur pour consolider les "vraies valeurs" et les "vraies valeurs" sont patriarcales, comme on sait.

      Supprimer
  4. Oui, je suis d'accord avec Rosa L les blogs politiques tenues par des femmes ne bénéficient pas de la même visibilité que ceux des hommes. Comme le sien par exemple ou celui d'annie de Pensée libre ou celui politique d'Euterpe qui est un authentique blog politique de gauche C'est pour cela que les femmes doivent s'associez sans attendre qu'on leurs jettent les restes.
    C'est déjà bien qu'il y a des filles dans les leftblogs mais si on compare avec les blogs des hommes on ne voit pas pourquoi certain y serait refusé alors que d'autres moins fournis moins bien écrits y sont.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Nathalie F. Je trouve aussi que mon blog est un blog politique de gauche mais pour faire partie des Leftblogueur/euses il faut considérer les blagues sexistes (par ex. : "ca pense une gonzesse ?" (blague très drôle, n'est-ce pas ?)) comme normales voire bienvenues. C'est une condition sine qua non. Celles qui n'aprécient pas, pire : le disent, peuvent rester dehors.

      Supprimer
    2. Euterpe,
      Je me sens un peu visée là et je n'ai jamais dit que c'était "normal" et encore moins "bienvenu".
      Quand à la vanne dont tu parles, elle a été lancée par une femme...
      Mais peut-être me goure-je ou suis-je parano.

      Supprimer
    3. Non tu n'es pas parano. J'avais envie de te provoquer pour que nous puissons en parler ici seule à seule et pas à cinq contre une (moi) ! Jegou en tant que personne n'est pas le sujet et je voudrais bien que l'on ne réduise pas mon propos à une dispute entre personnes ! Mais c'est un peu de ma faute, j'aurais du écrire "discrimination sexiste" en dessous de sa blague et pas l'attaquer sur ce dont il se vante sans arrêt : sa consommation de boisson. Donc, non ce n'est pas le personnage qui me pose problème. C'est le procédé. Sa vanne est une attaque discriminatoire envers les femmes sous couvert d'humour. Si tu te mets à défendre cela alors c'est la curée : Dedalus vient dire que je suis un homme, c'est à dire quelqu'un.e de plus offensif et nuancé qu'une femme, c'est de nouveau de la discrimination sexiste qui te vise d'ailleurs aussi, ensuite la Aufseherin (gardienne de camp sexiste) et implacable défenderesse de la vanne immonde : j'ai nommé Suzanne-merle-pénible refait surface pour écrire que je ne suis qu'une pauvre coincée et qu'on est LIIIIIIIIBRE (oui surtout elle qui se met du nombre dès qu'une curée se dessine et choisit le camp des "forts").
      Car je n'ai pas non plus la candeur de croire que le sexisme antifemme n'est cultivé que par des hommes.

      Pense à ceci : il y a 6 leftblogueuses enregistrées par les Leftblogs sur 40 leftblogueurs = 15%, soit même pas le quart de femmes !!!!!!!!!! Les leftblogueurs + Suzanne, leur Aufseherin en chef, te diront que c'est la faute des femmes. Mais non !
      Ils vous choisissent selon que votre seuil de tolérance au machisme est particulièrement bas. La blague sexiste joue le rôle de tri. Celles qui ne veulent plus les entendre restent à la porte du club.
      C'est un système.
      Tu es amie avec Jegou, je comprends que tu te sentes poussée dans un premier temps à défendre l'indéfendable (je maintiens le mot) venant de lui parce que c'est lui. Mais l'amitié peut aussi être un moyen d'encourager les gens à changer.
      Tu n'es pas obligée d'être d'accord et je suis assez certaine de ne pas t'avoir convaincue mais tu connais maintenant mon point de vue et c'est ce qui compte.
      Si tu veux bien, je reviendrais commenter sous un autre billet de toi mais plus celui-là.

      Quant à la charte, elle se fera.

      Supprimer
    4. Dans les commentaires de mon billet, Doudette (femme) a écrit AVANT Jegoun (homme):

      "Et oui! Les femmes pensent!". Si cela avait été un homme qui avait écrit ça, plusieurs femmes y compris moi auraient sans doute crié à la vanne sexiste. Mais c'est une femme.
      Si c'était un homme qui avait écrit ça, je pense qu'ironiquement j'aurais écrit en-dessous un truc du genre "Quelle découverte!"
      Sauf que là les rôles sont inversés. Et du coup, ça vexe. Ce n'est pas normal je trouve. Ce que je veux dire c'est qu'il n'est pas normal que les vannes sexistes contre les femmes soient tolérées quand elles sont faites par des femmes et intolérables quand elles sont faites par les hommes. Et vice-versa.

      Le com de Dedalus.
      Je connais Dedalus. Et ma réponse visait à soulever une nouvelle problématique: la contradiction possible d'un billet comme le mien.

      Spécialiste du genre depuis plus de 10 ans, j'aurais du refuser de rédiger un tel billet pour une raison simple: parce que je suis contre la primauté du sexe biologique sur le sexe social. Et c'est pourtant le sexe biologique des taulières des blogs qui a motivé ma "liste".
      Si le taulier d'un blog est un homme (bio) qui se sent femme sur le plan du sexe social, pourquoi ne pas l'intégrer dans un billet sur les blogueuses?

      Et vice-versa. Je me contrefous Euterpe que tu sois une femme ou un homme biologique, et c'était précisément le sens de ma réponse. Et quand on est en mode 2.0, qu'est-ce qui te prouve que je suis une femme sur le plan biologique ET social?

      Qu'est-ce qui me prouve à moi que ma voisine de palier a un comportement social de femme? Et c'est quoi un comportement social de femme? Si ça se trouve, en dépit de son sexe de naissance, elle considère peut-être qu'elle est une individue de sexe social masculin.

      Voilà ce que j'ai fait du commentaire de Dedalus.

      A propos de Suzanne.
      Est-ce que tu te rends compte que tu es en train de la comparer à une gardienne de camp SS? évidemment oui puisque tu maîtrise bien mieux que moi la langue germanique. Je trouve ça inapproprié et hyper violent Euterpe. Epargne-moi le point Godwin pour défendre la cause des femmes!

      Je blogue depuis 11 mois seulement. Les Leftblogs existent depuis 2007 (avec plusieurs femmes fondatrices du bidule: Annie Day, Trublyonne, qui n'est ni une asso, ni un think tank). Et je suis membre des Leftblogs depuis un peu moins. Et si je peux me permettre, tu dis n'importe quoi quand tu affirmes sans en avoir aucune preuve que:

      "Ils vous choisissent selon que votre seuil de tolérance au machisme est particulièrement bas. La blague sexiste joue le rôle de tri. Celles qui ne veulent plus les entendre restent à la porte du club."

      D'où tu tiens ça?

      Et est-ce que parce qu'elles n'étaient que 6 ou 7 avant mon arrivée, j'aurais du refuser d'en faire partie?

      Et même si je ne connais Jegoun QUE depuis 11 mois, sache qu'il m'a envoyé un nombre de mails incalculables sur le genre et le féminisme précisément parce qu'il se refusait à commenter sur mon blog pour éviter de se faire taxer de macho tous les 4 matins.

      ... 1/2

      Supprimer
    5. ... 2/2

      Il existe différentes manières d'être féministe. Tu es radicale, je suis plus consensuelle mais il me semble que ça ne te donne pas le droit d'insulter les gens "par derrière" comme on dit dans les cours d'écoles.

      Je me retrouve ici à défendre ma pomme, celle de Suzanne, celle de Jegoun et celle de Dedalus.

      Je déteste parler à la place des gens, et je déteste les gens qui en attaquent d'autres sans le faire directement, "face à face".

      Quant à la charte, faites-la si cela vous chante. J'ai hâte de lire l'alinéa qui autorisera à comparer une blogueuse à une Aufseherin. De même que celui qui autorisera de citer nommément tel ou tel blogueur et blogueuse dans un billet pour affirmer des choses fausses sur son compte.

      Malgré nos différends Euterpe, et même si le ton de mon propose laisse croire le contraire, tu es toujours la bienvenue pour commenter n'importe lequel de mes billets de blogs.

      Supprimer
    6. Merci Elooooody de ta réponse.
      Je savais que nous ne serions pas d'accord.
      Non, je n'attaque personne par derrière. Je préfère parler à 1 contre 1 chez moi qu'à 5 contre 1 chez toi.
      Pour la charte, en effet, on verra.
      Pour les insultes de ces personnes, je suis surprise que la violence des leurs à mon égard te semble si acceptable. Le dernier com' de Suzanne est d'un mépris difficilement égalable mais passons puisque j'ai affaire à un camp dont je ne fais pas partie et auquel le féminisme radical fait peur.

      Doudette a écrit : "Et oui! Les femmes pensent!" par "sexisme" ou par amertume ? Ce n'est pas clair et comme cela vient d'une femme cela peut avoir le sens que je dis. Venant d'un homme qui plaisante avec un smiley à la clé, non.

      Néanmoins je reviendrais puisque tu m'y invites et parce que cette discussion ne change rien à ce que je pense de ton blog.

      Supprimer
    7. Je ne tolère aucune insulte d'où qu'elle provienne mais les gens sont assez grands pour se défendre eux-mêmes. C'est pour ça que parfois j'interviens, parfois pas, parfois peu, parfois mal.

      Supprimer
    8. Le seul vrai point commun qui fait que ça dégénère, c'est Suzanne. Je trouve curieux de la défendre. Pourtant, c'est elle qui au début a insufflé le délire: faire un billet sur des sites de filles, c'est pas bien, c'est dégradant.
      Par contre, Elody, juste un truc. Si le genre, ce n'est pas important, alors pourquoi être féministe?
      Pourquoi avoir honte de ce qu'on est? Le rejeter? ne serait-ce pas exactement rentrer dans un schéma phallocrate? Nier ce qu'on est parce qu'on n'a pas le choix, physiquement, ne serait-ce pas la forme la plus aboutie du pouvoir sexiste le plus abouti?
      Juste en passant.
      Moi, je suis une femme, j'en suis fière!

      Supprimer
    9. Le genre est fondamental pour moi. Prendre en compte le genre (sexe social) c'est accepter que certain-e-s individu-e-s fassent passer leur sexe social avant leur sexe biologique pour définir intrinsèquement leur identité. Voilà ce qu'est le genre pour moi.
      Ce n'est donc absolument pas incompatible avec le féminisme.
      Et pour ma part, je revendique le sexe social et biologique féminin. Tant mieux pour moi dans le contexte politique actuel d'ailleurs.
      Je suis une femme, je l'assume, le revendique et j'en suis fière.
      Est-ce plus clair pour toi Rosa?
      Quant à Suzanne, dès lors que je n'ai jamais eu aucun problème direct avec elle, ou qu'elle ne m'a jamais invectivée, pas question pour moi de choisir un camp qui me dépasse. En tous cas, à l'heure actuelle.
      Désolée pour les coquilles, je suis sur iPhone.

      Supprimer
    10. Oui, c'est plus clair, donc il y a un terrain commun, là.
      Je te faisais juste une remarque: à chaque fois que ça dégénère, elle n'est jamais loin, soit au début, soit pour continuer les affrontements. Je ne l'ai jamais vue calmer le jeu.
      Après, tu tires les constats que tu veux. je n'ai pas à te dire ce qu'il faut penser, pourquoi elle agit ainsi, quel est son but...
      J'ai tiré un constat.
      Par contre, elle sait flatter, et je suis bien placée pour savoir que très souvent, cela n'est pas sincère. On en a vu un dernier exemple très récemment, chez GdC.
      Encore une fois, tu es libre. Mais essaye juste d'observer et d'analyser une personne, sans mettre l'affectif au milieu.
      C'est ce que j'ai fait pour Euterpe, après que Juan et Coup de Grisou m'aient évoquée la possibilité, avec des arguments, que je me planterais sur elle par rapport à mon jugement. J'ai donc tout remis à plat et effectivement, je me suis plantée sur elle. Mea culpa. C'est une fille bien, elle a ses défauts, elle a ses qualités.

      Supprimer
    11. "à chaque fois que ça dégénère, elle n'est jamais loin, soit au début, soit pour continuer les affrontements. Je ne l'ai jamais vue calmer le jeu."
      => franchement Rosa, je me suis tellement peu pris la tête avec Suzanne que je ne suis absolument pas en mesure d'être d'accord sur ce point et je n'irai pas vérifier ailleurs pour vérifier tes dires. Je te crois. C'est ton ressenti, ce sont tes observations, mais pas les miennes. Enfin pas dans mon blog en tous cas.

      "Par contre, elle sait flatter, et je suis bien placée pour savoir que très souvent, cela n'est pas sincère. On en a vu un dernier exemple très récemment, chez GdC".
      => mais évidemment Rosa! Crois-tu que je ne m'en sois pas rendu compte? Quand j'ai vu son com chez GdC, au risque de te choquer, j'ai souri... Je crois même que j'ai ri. Et chez moi, elle le fait régulièrement! Je sais pertinemment quand elle est dans l'ironie ou la provoc'.

      Je ne mets d'affectif nulle part. Je relativise et je sais parfaitement distinguer les relations humaines 2.0 des relations réelles.

      Supprimer
    12. Comme je te l'ai dit, ce sont mes raisons.
      Essaye donc de donner des raisons rationnelles au fait qu'elle ne m'aime pas et qu'elle a toujours refusé mes appels à la fin des hostilités, que je n'ai pas déclenché.
      D'ailleurs, donne-moi des raisons valables aux attaques qui me visent.
      Et merci à Euterpe, dans son blog, comme le dit coup de grisou, on peut commenter sans s'en prendre plein la tête.
      Parce que, Elody, chaque fois que je commente chez toi ou d'autres, je me fais attaquer personnellement par elle.
      Je n'aime pas les crêpages de chignon, ni les situations aussi tendues, je considère que c'est un manque de respect.
      Comme on me demande toujours de faire du lège en général, ou alors je laisse tomber en ayant trop de respect pour l'autre pour qu'on transforme en champs de bataille le blog chez qui je suis invitée, je préfère de plus en plus m'abstenir de commenter.
      Oui, c'est moi qui doit le plus souvent, en général, faire des efforts alors qu'on se fiche de ma gueule, sous prétexte d'amitiés respectives, et c'est de plus en plus blessant pour moi.
      Donc pour éviter cela, je commente de moins en moins. Comme coup de grisou.

      Supprimer
    13. je ne te vise pas spécialement, Elody, tu sais que je t'aime bien, donc laisse tomber si tu n'as pas envie de répondre, seulement, son ressenti profond, cela fait du bien aussi de pouvoir l'exprimer publiquement sans avoir des moqueries et des réflexions acerbes pour attiser les tensions, comme ici, car je sais que si Suzanne arrive, elle se fera recadrer par souci de respect mutuel.

      Supprimer
    14. Je comprends tout ce que tu me dis. Et je n'ai absolument aucune explication rationnelle à te donner au sujet de votre mésentente avec Suzanne. Pour la simple et bonne raison que je l'ai découverte par hasard (votre mésentente), que je ne sais même pas où ni quand ni comment elle a commencé.
      Alors j'imagine que c'est dans des commentaires de blog sans doute. Mais pour être honnête avec toi, quand je commente chez les gens, je m'abonne aux réponses et puis dès que le taulier ou la taulière m'a répondu personnellement, je laisse passer quelques com et je résilie l'abonnement.
      Du coup, c'est comme ça que je passe à côté de pleins de débats, polémiques ...etc.
      Je suis tout à fait désolée (et c'est sincère) des billets et des attaques dont tu as été l'objet. Mais il m'est parfaitement impossible de me prononcer dessus pour la simple et bonne raison que je n'y ai rien compris.
      Sinon, pour en revenir à Suzanne, je veux bien te croire mais je n'ai pas l'impression que chez moi (j'insiste sur le "chez moi") tu te sois fait tomber dessus systématiquement par elle si?
      Pour la simple et bonne raison que tu commentes beaucoup plus qu'elle chez moi.
      Si j'ai bien compris, il y a souvent eu des engueulades chez Juan. Du coup, je vais te répondre cash: je ne commente jamais chez Juan car il est tellement sollicité que je n'arrive jamais à suivre le fil de commentaires chez lui (mon côté feignasse sans doute).

      Et sinon => OUI: je sais que tu m'aimes bien et c'est réciproque.

      Supprimer
    15. Ok oui, chez Juan et ça a commencé chez Nicolas.
      Je venais juste de débarquer et Goux a décidé, après que ce fut Céleste, de faire de moi sa tête de turc. Elle a suivi.
      Je vais continuer à venir, en l'ignorant le plus possible.
      Bon, on parlera d'autre chose. On va pas parler d'elle sans arrêt.

      Supprimer
    16. une blogueuse qui était la tête de Turc de Didier Goux avant moi, en plus elle est super! Par contre, elle blogue peu en ce moment
      http://www.celestissima.org/

      Supprimer
    17. Merci je ne connaissais pas!

      Supprimer
    18. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    19. Finalement j'ai décidé de supprimer ce commentaire "IMPOSSIBLE" (en majuscules) comme dirait son autrice qui m'enrobe d'insultes au milieu de flatterie dithyrambiques comme ces gens qui servent des bouts de verre mêlés à du miel pour se débarrasser de bêtes sauvages. C'est épouvantablement retors comme procédé. Et très à l'image d'une Suzanne qui s'esclaffe joyeusement quand deux bébés pépés la traite de péripatéticienne pour prouver à la face de ces imbéciles de féministes qu'une charte éthique sur le net, oh que c'est bête. Alors, être appeler "intelligente" par une telle personne, ce n'est pas le moins du monde flatteur, au contraire.

      Supprimer
  5. Et à propos de la tartiflette, c'est mon mec qui cuisine, moi je ne fais rien ou presque, c'est son lieu et son royaume, et bien, c'est un met de choix, na!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non mais j'aimais bien la tartiflette (avant d'être vegan). Je me souviens d'en avoir mangé une excellente à Vacheresse en 2006. Je sais que je n'en ai pas l'air mais je suis très branchée cuisine. D'ailleurs dans ma blogroll il y a Antigone 21 qui publie des recettes divines !

      Supprimer
    2. Moi, la cuisine, j'ai presque honte mais je n'en fais jamais, c'est mon homme qui fait tout, je donne juste un coup de main, chez nous, c'est plus lui la fée du logis, comme quoi...

      Supprimer
    3. Cuisiner n'est pas égal à "fée du logis". Alexandre Dumas cuisinait et cela ne viendrait à l'idée de personne de l'estampiller "fée du logis" pour autant.
      Pourquoi dévaloriser la cuisine ?

      Supprimer
    4. Parce qu'il fait mieux le ménage que moi, qui suis une grosse feignasse...Non, je ne dévalorise pas la cuisine, je suis juste incapable de faire des plats comme lui, en plus, il est chef de cuisine

      Supprimer
    5. Et vive la tartiflette!
      Moi je peins, je change l'électricité, je pose du carrelage dans ma salle de bains, je démonte les tuyaux, je fais les joins et je ne cuisine pas non plus ;-)
      Quant au ménage, beurk!

      Supprimer
  6. Merci Euterpe ! C'est gentil d'avoir pensé à moi, même si je ne suis pas politique ! Si tu veux, je peux t'aider pour les boutons de partage à insérer :

    Tu te connectes, tu vas dans "mise en page", puis tu cliques sur "ajouter un gadget" puis tu cliques dans le menu sur "plus de gadgets" et là le deuxième proposé s'appelle "share it" il y a cette description "Enable your visitors to easily share your blog posts on their favorite social networks. " , tu cliques sur le + et après tu cliques sur "enregistrer"

    Belle soirée ! (et bonne année :))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haaa ! Merci beaucoup princesse 101 ! Et bonne année à toi aussi !

      Supprimer
    2. Sauf que les boutons de partage ne s'affichent pas en dessous de mes billets mais en bas de page. Il n'y a pas d'emplacement gadgets en dessous de mes posts dans le modèle de mise en page !

      Supprimer
    3. Non t'as raison, attends je cherche, je reviens te voir !

      Supprimer
    4. Ayé j'ai trouvé le bon bouton !!! C'est très facile, donc tu te connectes, dans la colonne de gauche tu choisis "mise en page" et dans le schéma du "message" le gros carré, tu cliques sur "modifier" en bas à droite. Il y a une pop up qui s'affiche et là tu descends un peu et tu coches la case "afficher les boutons partager" ! tu enregistres, et hop! go go go :)

      Supprimer
    5. Merci princesse 101, ça marche ! Tu es un amour ! <3

      Supprimer
  7. J'ai mis du temps à comprendre ce qu'étaient les "leftblogs" ..normal je suis un homme!
    Mais ça m'amuse toujours autant de voir si souvent les "lefblogueurs" ou "leftblogueuses" se poser des questions sur leur utilité ou leur raison d'être alors qu'elles font partie au même titre que les autres d'un combat qui les dépasse toutes. Un peu comme Monsieur Jourdain qui découvrait qu'il faisait de la prose sans le savoir.
    Les blogueuses dites politiques ne sont pas plus nombreuses que les femmes engagées politiquement dans la "vraie" vie car historiquement (au moins ici en France) la politique , donc les coups bas et les magouilles étaient réservés à "ceux qui en avaient".
    Or je me suis rendu compte avec des femmes politiques comme Simone Veil ou plus récemment Ségolène Royal , qu'elles avaient une beaucoup plus grande capacité à faire ce que j'appelle de la "vraie" politique : celle qui consiste à se préoccuper d'ABORD de trouver des solutions et de les mettre en pratique avant même de jouer à ce jeu débile de savoir qui a raison.
    Car en politique comme ailleurs , on n'est jamais sûrs de rien tant qu'on n'a pas expérimenté , et ça , beaucoup de ces politicards professionnels l'ont oublié. C'est ce qui s'appelle le pragmatisme que presque tous les hommes ont traduit en opportunité personnelle.
    Alors comme j'aime moi aussi me balader et découvrir des choses et des idées j'aime particulièrement venir sur votre blog tous les jours Euterpe car j'y apprends beaucoup sur la société qui nous entoure faite pour les hommes et par les hommes.
    Ensuite je file illico sur celui de Rosaelle pour la fraîcheur et la sincérité qu'elle apporte au débat malgré toutes les rancoeurs de ces messieurs qui se sentent dépossédés de leur plus grand attribut : l'intelligence.
    Et puis je fais le tour de bien d'autres blogs où je ne laisse jamais ou presque de commentaire car je n'aime pas ( peut être à tort) être partout et "papillonner" pour y laisser une trace de ma prose .
    Je visite comme vous les blogs d'Isabelle B, CC ,Elooody, Trublyonne, Olympe, et bien d'autres que je ne voudrais pas fâcher que j'ai identifié comme blogs plus ou moins féministes ET donc politiquement incorrects.
    J'ai arrêté de commenter sur des blogs masculins pourtant très connus malgré tout le respect que je leur dois car je ne supporte plus cet excès de testostérone pour savoir qui est le plus ou le moins je ne sais quoi que l'autre.
    Je ne me dis pas féministe car je n'ai pas la prétention de tout comprendre. Je lutte de toutes mes forces contre les anti féministes car je pense que les hommes n'ont aucun intérêt à vouloir continuer à régir le monde tel qu'ils l'ont fait depuis des millénaires. il n'y a pas de supériorité d'un sexe sur un autre . Il n'y a que des humain(e)s qui ont tous les mêmes droits et les mêmes devoirs.
    Bon courage et merci à toutes.
    PS: Je connaissais pas le blog de Princesse101: sympa j'y retournerai

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci, coup de grisou, ça fait du bien!

      Supprimer
  8. Ce que j'observe, moi, de mon côté, sans vouloir reprocher ni stigmatiser les gens mais je ne vois pas pourquoi je tairais ce que j'observe quoi qu'on en pense : ce sont des blogueuSEs politiques minoritaires entourées de blogueuRs politiques infantiles (quelque soit leur âge). L'infantilisme de ces hommes réveille chez cette poignée de femmes leur "parent" en elle au point qu'elles en oublient complètement qu'elles ont affaire à des hommes ADULTES et elles se mettent à les traiter comme des enfants insupportables á qui il faut gentiment taper sur les doigts.
    Mais il serait impossible à d'autres blogueuses politiques d'entrer dans un cercle de gamins pareils.
    Cette compétition et cet affrontement perpétuel que vous décrivez sont du à une absence totale de maturité.
    Si bien que l'on a une équipe de Leftblogueurs (à très grandes majorité masculine, donc) qui a un comportement totalement sous-évolué soutenus par des femmes qui les maternent.
    En analyse de transaction, cela veut dire que ces hommes ont leur "enfant" hypertrophié et ces femmes un "parent" en elle qui est trop développé. Aucuns ne sont adultes donc. Cela arrive à beaucoup de gens et bien des couples fonctionnent de cettte facon-là.
    Les rares hommes adultes des blogs politiques sont minoritaires et n'arrivent pas à se faire entendre, bien sûr.
    Du coup cela me paraît un peu différent de la politique réelle car je ne crois pas que Ségolène Royal, par exemple, soit dans le cas de figure des blogueuses politiques. Elle a un "adulte" normalement développé, il me semble.

    Je suis heureuse de lire que vous aimez bien venir sur mon blog et que vous luttez contre les antiféministes. Votre soutien m'encourage énormément !

    RépondreSupprimer
  9. "Infantiliser", "parent"???
    Je ne suis la mère de personne à ce que je sache...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour comprendre vraiment de quoi il s'agit, lis ceci attentivement : http://fr.wikipedia.org/wiki/Analyse_transactionnelle

      Dans le paragraphe "Les transactions" il y a l'exemple 3. C'est le type d'échanges que je lis communément sur les Leftblogs entre leftblogueurs et leftblogueuses et même entre leftblogueurs tout seul. En particulier sur ton dernier billet, d'ailleurs.

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    3. Ah...
      Bon. Admettons.
      C'est bien à ça que tu fais allusion non?
      Exemple 3
      A : « Tu aurais dû avoir fini de ranger ta chambre ! (Parent - Enfant) »
      B : « Arrête de me pourrir la vie, je vais le faire ! (Enfant - Parent) »
      Mais franchement, ma capacité Psy s'arrêtent là car je n'y connais rien, je n'y comprends rien et ça me dépasse totalement...
      Bref
      On tourne en rond quoi

      Supprimer
  10. Je pense qu'Euterpe n'a pas tort, et qu'elle soulève une question intéressante mais qu'il vaudra mieux peut-être en rediscuter tranquillement plus tard. (smiley).

    RépondreSupprimer
  11. Je parlais des deux derniers commentaires d'Euterpe. à propos du paternalisme, maternalisme.

    RépondreSupprimer
  12. ouch Euterpe. Je ne comprends plus si tu penses que nous sommes tous d'ignobles machistes ou pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens, Juan me fait l'honneur d'une visite ! Serait-ce un début de remords ?

      Supprimer
  13. oui, je sais, je vous abandonne un peu... mais, que veux-tu, l'amour... et un projet de déménagement (vente d'appartement dans Paris et achat d'une maison en banlieue) m'occupent considérablement... Je reviens vers vous très vite ;)))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton bonheur me réjouit beaucoup ! Cela fait me fait tellement plaisir de lire que tu as trouvé l'amour ! C'est super de super !!!! ;)

      Supprimer
  14. Pour info, le blog le plus en pointe dont le sujet est les pâtisseries, est tenu par une fille :
    http://www.raids-patisseries.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. peut-être, mais moi je parlais de blogs politiques de gauche...ce billet ne s'appelle t-il pas "Qui sont les Leftblogueuses ?2 ? ;)
      J'aurais d'ailleurs du l'appeler "Où sont les Leftblogueuses" !

      Supprimer
  15. je ne suis plus leftblogueuse, bien que toujours left :-) mais merci pour cette mention !
    quant à mon ironie, un choix délibéré pour éviter d'être trop désagréable quand je suis énervée, c'est à dire très souvent ;-) ahhh les hormones féminines :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ben zut ! Il faut que je refasse ma liste, alors ! ;)
      Je comprends. Mes hormones.......... pareil ! ;)

      Supprimer