mercredi 12 octobre 2011

Qui cueille une fleur dérange une étoile

Encore un petit mot sur Simin Barakzai : elle a gagné la confiance des afghans en exprimant son désir de justice et s'est fait élire grâce à sa vision, son intelligence et son parler vrai. Elle espérait devenir un jour présidente de l'Afghanistan, Comme le souhaite l'héroine du film de la réalisatrice Hana Makhmalbaf "A cinq heures de l'après-midi" dont voici la bande-annonce..


A cinq heures de l’après-midi - Bande Annonce FR von _Caprice_

Les médias se taisent mais ce qui se passe là-bas nous concerne toutes et tous. le grand humaniste écologiste et spécialiste du désert, Theodore Monod, disait que dans l'univers tout se tient et l'exprimait par cette phrase : "Qui cueille une fleur dérange une étoile".

Et, en effet, le déchaînement de sexisme que nous subissons en France depuis mai 2011 pourrait bien être cette fleur cueillie qui a dérangé l'étoile Simin Barakzai en Afghanistan.
Si l'occident s'impose un jour comme le défenseur sans concession des Droits des Femmes, alors les Hamid Karzai du monde hésiteront à destituer des parlementaires chez eux, juste parce qu'elles sont femmes.
Que nos élu.e.s à nous s'engagent clairement dans ce domaine ! Il est plus qu'urgent maintenant !

17 commentaires:

  1. Vieux proverbe ardennais :
    - "Qui piétine une fleur fait pleurer un saule..."

    RépondreSupprimer
  2. Grand merci Euterpe pour ces deux billets "afghans". Tant et tant à faire, à dénoncer, à refaire "à l'endroit" surtout! ne perdons pas une seconde...

    RépondreSupprimer
  3. A JEA : Merci. Vous avez de très beaux proverbes dans les Ardennes. J'aime beaucoup :)

    A Colo : oui, je voudrais que cette information soit présente dans les médias à la place du sempiternelle foot et autres inutilités...que l'on s'indigne, là aussi !

    RépondreSupprimer
  4. Je crains d'avoir loupé ce film ! Il est programmé en août dit la BO ! Moi qui vais voir tous les films afghans qui passent au pied de chez moi !
    "La morale est condamnée en ces mains millénaires (masculines) à conserver comme pulsions primordiales l'agressivité, l'instinct de destruction et de violence, l'empreinte laissée par force sur la chair et la nature..." Françoise d'Eaubonne.

    RépondreSupprimer
  5. A Hypathie : il est déjà sorti il y a longtemps. Je l'ai vu en 2004, je crois.
    Très beau film quoiqu'un peu trop compassionnel envers les Talibans.
    La première présidente afghane s'appelera peut-être Faouzia Kuffi. Espérons qu'elle ne terminera pas assassinée comme Benazir Bhutto.

    RépondreSupprimer
  6. Ah la la, c'est un vieux film : bon, ben, je l'ai loupé quand même ! Zut. J'aurais dû regarder sur IMDB ma BDD cinéma favorite avant de commenter....

    RépondreSupprimer
  7. Il y a des jours où on se sent bien impuissants devant tant d'injustice et de cruauté ! Je viens de signer la pétition , c'est tout dans l'immédiat malheureusement ce que je peux faire . Mais 508 signatures seulement à ce jour c'est si peu pour une si grande cause !

    RépondreSupprimer
  8. A coup de grisou : merci beaucoup pour avoir donné votre signature. Il faudrait sensibiliser plus de monde mais comment faire ?

    RépondreSupprimer
  9. Euterpe , ce que vous faites en publiant ce billet en est déjà un parfait exemple de ce qu'il faut faire sinon je ne l'aurais jamais signée moi non plus !

    RépondreSupprimer
  10. cela fait un moment que cette question de la cause des femmes en Afghanistan, et de leur représentation au Parlement (qui fut un temps bien plus importante qu'en France), me passionne, j'admire sans réserve Malalai Joya (elle aussi expulsée du Parlement afghan en 2007 et contrainte depuis de vivre en se cachant sous une burqa !!!) et son combat :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Malalai_Joya


    http://www.france-info.com/chroniques-le-plus-france-info-2010-02-09-portrait-malalai-joya-une-afghane-contre-les-seigneurs-de-guerre-402208-81-184.html

    Elle a publié en 2010 son autobiographie "Au nom de mon peuple".

    Simin Barakzai a repris le flambeau, c'est bien, je ne suis en revanche pas sûre que la grève de la faim soit le meilleur combat (dans ce pays-là).

    NB : je sais que les liens hypertexte ne passent pas bien sur ton blog (souvent ça spame) alors j'ai laissé en copié/collé... mais ça vaut vraiment le coup d'aller y jeter un oeil ;))

    RépondreSupprimer
  11. encore une chose à noter dans le lien Wikipedia sur Malalai Joya : elle est la fille adoptive de Eve Ensler l'auteure des "Dialogues du vagin".

    RépondreSupprimer
  12. A lucia mel : ah ouais, excellents liens ! Merci beaucoup. Il y a aussi Faousia Koufi (ou Fausia Kufi, Faouzia Kofi, ou Koffi, ou Kuffi, malgré ma recherche en variant les orthographes je ne trouve rien sur elle en francais mais d'après le magazine "Emma" elle a été élue à la tête du parlement de Kaboul avant l'intervention de Karzai) peut-être sais-tu quelque chose sur elle ?

    RépondreSupprimer
  13. ah, je ne connaissais pas... je note !

    RépondreSupprimer
  14. Euterpe , Lucia mel , voici un site ( en anglais ) qui parle de Fouzia Kofi :http://kabulcenter.org/?p=566 du 11 Novembre 2009

    RépondreSupprimer
  15. Mille mercis coup de grisou ! Du coup avec cette orthographe et aussi "Fauzia Kofi" j'ai trouvé des pages en français mais aucune postérieure à 2008. Par contre en anglais, j'ai trouvé un "cowiki" (?)

    http://complexoperations.org/cowiki/Fauzia_Kofi

    et là en anglais :

    http://www.afghan-bios.info/index.php?option=com_afghanbios&id=939&task=view&total=2010&start=945&Itemid=2

    on y apprend qu'au dernière nouvelle (12.10.2011) elle soutient la grève de la faim de Simin Barakzai!

    RépondreSupprimer
  16. "Si l'occident s'impose un jour comme le défenseur sans concession des Droits des Femmes, alors les Hamid Karzai du monde hésiteront à destituer des parlementaires chez eux, juste parce qu'elles sont femmes."

    Mais c'est justement ce que les subalterne studies et autres mouvements indigènes contestent et refusent que la conception universaliste de l'humanisme de l'occident! Ils appellent ça europeocentrisme, ethnocentrisme occidental. Ils veulent du relativisme culturel. Que veut l'ONU sinon l'instauration du délit de blasphème et du "féminisme musulman"?

    Vous n'avez pas le choix:
    - ou vous acceptez ce relativisme et vous vous pliez à ses diktats en remballant vos droits des femmes dans vos cuisines et vous acceptez sans moufter tous les "accommodements raisonnables" possibles et imaginables y compris les plus archaiques, et avec le sourire SVP, en disant que c'est bien et vachement progressiste et que vous en redemandez
    - ou vous n'en voulez pas et vous etes néo-post-coloniales-racistes et je ne sais quoi d'autre et ils ne cesseront jamais de vous demander de la repentance pour les siècles des siècles pour des périodes antérieures à votre naissance et à celles de vos enfants, mais au moins vous maintiendrez les acquis de 150 ans de luttes féministes, dont les "venues d'ailleurs" bénéficient également sous nos climats.

    Il n'y a pas d'autre alternative.

    RépondreSupprimer
  17. A Floréale : je dirais "bien d'accord avec toi" si je ne savais pas que, par ailleurs, tu es prête à enfoncer une femme (sous prétexte qu'elle n'a pas les références que tu estimes qu'elle devrait avoir pour travailler dans l'hotellerie + elle est immigrée, musulmane et analphabète), une femme qui croit en nos valeurs et vient s'implanter en occident pour fuir la barbarie machiste de son pays, tu l'enfonces donc face à un blanc d'occident qui ne se montre pas moins barbare que ceux qu'elle a fuit.
    Ta théorie des gauchistes qui veulent nous aligner sur les pires barbares serait écoutable si tu avais des exigences féministes pour l'occident, capables d'inclure AUSSI les réfugiées de ces pays orientaux dont il est question. Mais ce n'est apparemment pas le cas.

    RépondreSupprimer